MW



C’est après des études de psychologie que Manon Weiser, alors âgée de 26 ans, s’oriente vers une carrière de photographe.

A l’école des Gobelins, ses créations photographiques traitent de l’intime de manière parfois troublante et c’est cette direction résolument transgressive que Manon traite de différentes manières; le collage s’invite sur la photographie pour former des tableaux de familles dérangeants.

Elle exposera pour la première fois en 2010 au festival International de la photographie de Pingyao en Chine et pour l’exposition collective «Snow Days» au Labspace Studio de Toronto, Canada.

Sa série «Les Gens que j’aime», paysage fantomatique et onirique de son entourage a été présentée par la Galerie Florence Moll à la foire d'art contemporain Chic ArtFair à Paris en 2011.